Des nouvelles du monde

17 janvier 2018 | Non classé

Une bonne nouvelle qui réjouira tous les adeptes des balises 3-6-9-12. Même ceux qui sont impliqués dans la conception des outils numériques sont en train de reconnaître leurs inconvénients et le risque d’abus nuisibles à la santé. Dans une lettre ouverte à Apple, deux investisseurs de cette entreprise, le Hedge fund activiste Jana Partners et le California State Teachers Retirement System, ont exprimé leurs inquiétudes en citant des recherches suggérant que l’utilisation intensive des appareils numériques, tels que les ordinateurs portables, tablettes et smartphones Apple, pourrait avoir un impact négatif sur les enfants. Ils écrivent dans une lettre datée du samedi 6 janvier 20181 : « Il y a un consensus qui se développe dans le monde, y compris dans la Silicon Valley, selon lequel les conséquences potentielles à long terme des nouvelles technologies doivent être prises en compte dès le départ, et aucune entreprise ne peut externaliser cette responsabilité ». Pour ces actionnaires, s’attaquer à la question maintenant pourrait aider Apple à éviter un jugement imminent alors que le malaise grandit sur le rôle que la technologie et les médias sociaux jouent dans notre vie quotidienne. Il s’agit donc aussi pour eux de protéger leurs investissements, et aussi la puissance américaine qui repose sur la qualité de ses cerveaux : « Nous pensons qu’aborder cette question maintenant améliorera la valeur à long terme pour tous les actionnaires, en créant plus de choix et d’options pour vos clients aujourd’hui et en protégeant la prochaine génération de leaders, innovateurs et clients de demain ». Ces financeurs ajoutent qu’Apple devrait former un comité d’experts, financer la recherche, améliorer le contrôle parental dans ses produits, éduquer les parents et rendre compte régulièrement des progrès de l’entreprise.

A « 3-6-9-12 », nous le répétons depuis dix ans : La solution n’est pas de bannir de tels dispositifs des mains des enfants, mais d’aider les parents à comprendre comment utiliser ces technologies de façon raisonnée : apprendre à s’en servir pour apprendre à s’en passer, et apprendre à s’en passer pour apprendre à s’en servir.

S.T.

Serge Tisseron

Serge Tisseron

Psychiatre, docteur en psychologie

Serge Tisseron est psychiatre, docteur en psychologie habilité à diriger des recherches, membre de l’Académie des technologies, chercheur associé à l’Université Paris VII Denis Diderot (CRPMS).

Newsletters

Cliquez-ici pour retrouver tous les articles par newsletter

Archives

  • 2019 (14)
  • 2018 (53)
  • 2017 (1)

Catégories