Les Festivals de création numérique d’adolescents

Manettes de consoles de jeux

Beaucoup d’adolescents sont créatifs et leurs parents l’ignorent. Et beaucoup pourraient le devenir s’ils y étaient encouragés par les adultes qui les entourent. Les smartphones et tablettes sont évidemment leurs premiers outils. C’est pourquoi, dès le début des années 2000, nous avons encouragé les festivals de créations, dans le cadre d’un festival que nous avions appelé « le festival des 4 écrans », désignant par là les écrans de télévision, d’ordinateurs, de tablettes et de smartphones. Le titre a hélas été repris par un autre, qui en a au passage détourné la signification pour l’orienter vers la recherche de jeunes talents… Nous parlons maintenant plus modestement, et de façon plus réaliste, de festival de films de poche réalisés au téléphone mobile parce que cet outil s’est imposé sur tous les autres. De nombreuses villes en ont déjà mis en place, mais les établissements scolaires aussi peuvent le faire. Son principe est simplissime.

Lire la suite

En septembre, un thème est lancé. Il peut être abstrait (comme la liberté, la citoyenneté, l’empathie…) ou concret (comme la fenêtre, la mer, la pollution, l’orage…). Il est précisé que les « copies », c’est-à-dire les films et photographies, doivent être remises au mois de janvier. En février, un jury se réunit et décerne des prix, nombreux de préférence, de façon à récompenser un grand nombre de candidats et à les encourager : prix du réalisme, prix de l’animation, prix de l’originalité, prix de la poésie, etc. Toutes les œuvres recueillies, avec mention des prix décernés, sont déposées sur un site Internet qui sert de vitrine à la fois pour les jeunes et pour les institutions qui ont organisé le concours.Il est évidemment possible de personnaliser la demande en fonction de l’institution qui est à l’origine du festival. Pourquoi un établissement scolaire n’utiliserait-il pas un tel concours pour inviter les élèves à prendre la parole sur leur établissement, et contribuer à l’enrichissement de son site Internet ?

De façon générale, le but de tels festivals est double. D’une part, il s’agit de montrer aux adultes la créativité dont beaucoup de jeunes sont capables. Et d’autre part, il s’agit de permettre à des jeunes qui peinent parfois à trouver leur place à l’école d’y trouver un espace de valorisation. N’oublions pas en effet que l’adolescence est un âge où on se sent facilement incompris, pour ne pas dire mal aimé. Pour se sentir au monde, il faut être capable de tisser autour de son existence quotidienne un cocon d’images et de récits capables de la faire sortir à ses propres yeux de l’anonymat et de la généralité pour lui donner un parfum original, celui des espoirs et des rêves propres à chacun.

Ces créations au téléphone mobile ou à la tablette sont des moyens pour eux de prendre la parole. Ils y parlent de leurs questions, de leurs angoisses et de leurs espoirs, et ils y découvrent que d’autres le font différemment d’eux. Ces créations inspirent ainsi les échanges et la découverte de la multiplicité des points de vue possibles. C’est ce qu’on appelle l’empathie, dont on sait aujourd’hui l’importance dans la création du sens moral.

L’association 3-6-9-12 s’engage à promouvoir, encourager et défendre ces initiatives.