Overcooked 2, la recette d’une bonne soirée

14 février 2019 | Non classé

Disponible sur PC, PS4, Xbox One et Nintendo Switch
1 à 4 joueurs sur le même écran.


 

Viens mettre la table ! On mange ! C’est prêt !! Qui ne s’est jamais époumoné de la sorte à l’heure du repas ? Le chef vous propose aujourd’hui une farandole d’exclamations, sur un lit de rires et sa chiffonnade de concentration, accompagnée de son bouquet de satisfactions.

Si vous avez déjà regardé Cauchemar en cuisine, vous savez que la popote, ça peut être chaotique. Que se passerait-il s’il fallait préparer des hamburgers sur des tapis roulants, des sushis dans une cuisine suspendue dans les airs par une montgolfière ou des pizzas dans les sous-sols d’une école de magie, dont les tables s’envolent ? Overcooked 2 c’est tout ça en même temps. D’un à quatre joueurs doivent ainsi collaborer pour préparer de délicieux mets en suivant les commandes des clients, servir les plats, nettoyer les assiettes et recommencer.

La prise en main est extrêmement aisée. Même ceux qui n’ont jamais tenu une manette de leur vie pourront participer à ce joyeux chambard sans trop de difficulté. Un bouton sert à ramasser les aliments, le stick permet de se déplacer, et après avoir reposé les denrées, un deuxième bouton suffira à les préparer. On empile les ingrédients sur une assiette et zou ; ça file en salle ! C’est bête comme chou. Son prix réduit (sauf sur Switch où il est un zeste plus cher), ses parties courtes (entre trois et cinq minutes) et sa grande popularité sur Internet font d’Overcooked 2 une valeur sûre pour toute soirée en famille.

Avec ce look cartoon, les fous rires sont garantis lorsque la pression monte et que l’on finit par se marcher dessus en voulant apporter le dernier morceau de viande grillée, avant la fin du compte à rebours. Ce qui me surprend toujours avec Overcooked2, c’est la manière dont le jeu révèle des éléments du caractère de chacun. Alors un petit conseil si vous visez les trois étoiles au menu : privilégiez la communication avant, pendant et après chaque partie.

Pour ajouter un peu de sel à vos discussions, voilà quelques ingrédients supplémentaires :

– Prenez le temps de bien séparer les rôles (Qui coupe les tomates ? Qui cuit la viande ? Qui livre les assiettes ?)
– Parlez-vous avec des messages clairs (« Rouge », passe-moi un pain. « Bleu », sors la casserole du feu)
– En cas de déception, prenez un moment pour discuter comment chacun se sent dans son rôle et n’hésitez pas à retenter plusieurs fois le même niveau pour parfaire vos stratégies
– Prévoyez un temps (1 à 2 heures) après la fin de la partie pour laisser l’excitation retomber, notamment avant d’aller au lit.
– Communiquez, communiquez, communiquez, car finalement, ce n’est qu’un jeu, non ?

Bon appétit !

 

Pour découvrir le jeu et son contenu en regardant d’autres joueurs, suivez ce lien https://www.twitch.tv/directory/game/Overcooked!%202

Niels Weber

Niels Weber

Psychologue-Psychothérapeute FSP systémique, spécialisé en hyper-connectivité et thérapie de famille

Il travaille en Suisse sur les thématiques d'usages excessif des écrans, notamment avec des familles. Il utilise le jeu vidéo comme outil thérapeutique et garde un œil attentif sur l'actualité du média (nouveautés, tendances, impacts, etc.). En parallèle à ses activités professionnels, il dirige bénévolement un site de critiques de jeux (www.semperludo.com), ainsi qu'une association de joueurs à l'échelle nationale (www.gamingfederation.ch), à travers laquelle ils visent une pratique du jeu vidéo responsable.

Twitter: @niels_weber, @semperludo, @GamingFed

Newsletters

Cliquez-ici pour retrouver tous les articles par newsletter

Archives

  • 2019 (14)
  • 2018 (53)
  • 2017 (1)

Catégories