Pas d’écran à table : le clin d’œil du Petit Jardin à Saint-Guilhem le Désert

18 février 2019 | Non classé

Qui n’a jamais pesté devant un(e) conjoint(e) ou un(e) ami(e) indélicat(e) qui répond à table à ses sms alors qu’on rêvait d’un dîner au restaurant pour discuter, échanger, bavarder ?

Quel parent d’ado ne s’est jamais énervé contre sa progéniture, tenant son mobile planqué sous la table entre ses genoux et le consultant du coin du regard entre deux bouchées de spaghettis à la tomate ?

A Saint-Guilhem le Désert, dans l’Hérault, le patron d’un restaurant a pris les choses en main : au Petit Jardin, point de mobile ou de tablette à table ! Et il se charge lui-même de faire respecter la règle à coup de sifflets et de distribution de cartons jaunes ou rouges aux contrevenants. Il tient à ce que la table reste un lieu d’échanges et de convivialité. Ce n’est pas son seul engagement, puisqu’il bannit également soda, ketchup et propose semble-t-il une cuisine uniquement à base de produits loco-régionaux.
Une initiative qui apparemment fait beaucoup parler, puisque le dit patron affiche devant son restaurant pas moins de 5 mètres carrés d’articles de journaux à son propos. Et comme il le dit lui-même, la distribution d’un carton jaune au cours du service fait rire et parler toutes les tables entre elles !

Alors oui, répétons-le, les écrans à table constituent l’un des pires obstacles à la communication. Manger devant le journal télévisé rend muet, sans compter que les images qu’on y voit ne sont pas adaptées pour les plus jeunes. Répondre à ses sms ou à ses mails à table donne le sentiment à votre famille qu’elle est moins intéressante pour vous que votre smartphone. Et quel parent, dans ces conditions, deviendra crédible pour interdire à son adolescent de faire la même chose ?
C’est donc une règle familiale à adopter que de ranger nos outils connectés ava

nt de passer à table, pour faire place à la discussion, pour que chacun puisse raconter sa journée, ses bonheurs ou ses malheurs. Sinon, comme au Petit Jardin, carton rouge !

Marie-Noëlle Clément

Marie-Noëlle Clément

Psychiatre

Médecin directeur de l'Hôpital de Jour pour Enfants André Boulloche à Paris, elle travaille plus particulièrement sur les relations que les publics jeunes entretiennent avec les écrans, la communication avec les jeunes enfants, et l’autisme.

Newsletters

Cliquez-ici pour retrouver tous les articles par newsletter

Archives

  • 2019 (14)
  • 2018 (53)
  • 2017 (1)

Catégories