Sea of Thieves, le trésor de Rare-ckham le rouge

27 janvier 2020

               

 

Disponible sur PC, et Xbox One

1 à 4 joueurs en ligne.

Sur les sept mers du globe jeux vidéo, Fortnite n’est pas le seul à naviguer. Même si ce dernier a clairement le vent dans le dos actuellement, une légende parle d’un jeu mêlant pirates, eau turquoise, trésors, squelettes et aventures. Parez-vous de votre plus belle jambe de bois et suivez la carte qui vous mènera à un excellent jeu à recommander à vos moussaillons. Paré à lever l’ancre !

Bien que sorti il y a un an, Sea of Thieves (développé par le studio Rare) a fait tout récemment l’objet d’une grosse mise à jour, le rendant bien plus complet et intéressant. J’en profite pour insister sur le fait qu’acheter un jeu le jour de la sortie n’est pas forcément la meilleure des stratégies. Attendre une ou plusieurs mises à jour change souvent la donne de manière assez radicale. Dans le cas qui nous intéresse ici, le jeu avait été vivement critiqué pour son manque de contenu et une forme de répétitivité.

On y incarne un pirate devant collaborer avec d’autres joueurs dans le but d’explorer îles paradisiaques et mer parfois déchainée, pour faire prospérer son butin. Tout ce qui fait le folklore de la piraterie est bien présent. Galions, carte aux trésors, monstres marins, jambes de bois et accordéon se bousculent dans un style loufoque et une ambiance que ne renierait pas la saga Pirates des Caraïbes. La camaraderie, la coopération et la réflexion sont essentielles à chaque partie et la mise à jour propose de vastes quêtes d’exploration dans lesquelles il faut résoudre des énigmes captivantes. Nous avons donc maintenant accès à un produit bien plus fini et complet.

Sea of Thieves se pratique uniquement en ligne (attention, un abonnement Xbox Live payant est nécessaire pour jouer sur Xbox One) et il est fortement recommandé de bloquer les utilisateurs non-connus et de voguer en équipage fermé, réservé aux amis. De la même manière, il est possible de désactiver les discussions vocales avec les autres équipages (cf. images ci-dessous).

Fait intéressant : avant l’introduction du porte-voix, permettant de communiquer entre les équipages, la première réaction était toujours de faire parler les canons. Depuis cet ajout, la priorité est aux échanges cordiaux.

 

Si vous souhaitez diversifier les jeux de vos marins d’eau douce, Sea of Thieves représente une alternative désormais trépidante (mais moins nerveuse que Fortnite…). Voilà quelques points dont il faut encore tenir compte :

  • Une partie peut être assez longue, il faut compter un minimum de deux heures pour mener une expédition à bien et pouvoir enregistrer sa progression.
  • Les pièces d’or qui se gagnent en jeu ne servent qu’à acheter des éléments cosmétiques, mais à aucun moment il n’est question de débourser de l’argent réel supplémentaire.
  • Plusieurs aspects des énigmes du jeu peuvent rappeler celles qu’on trouve dans les escape room. Voilà également un moyen de proposer une activité « hors écran » à faire en famille.

 

 

Pour découvrir le jeu et son contenu en regardant d’autres joueurs, suivez ce lien https://www.twitch.tv/directory/game/Sea%20of%20Thieves

Niels Weber

Niels Weber

Psychologue-Psychothérapeute FSP systémique, spécialisé en hyper-connectivité et thérapie de famille

Il travaille en Suisse sur les thématiques d'usages excessif des écrans, notamment avec des familles. Il utilise le jeu vidéo comme outil thérapeutique et garde un œil attentif sur l'actualité du média (nouveautés, tendances, impacts, etc.). En parallèle à ses activités professionnels, il dirige bénévolement un site de critiques de jeux (www.semperludo.com), ainsi qu'une association de joueurs à l'échelle nationale (www.gamingfederation.ch), à travers laquelle ils visent une pratique du jeu vidéo responsable.

Twitter: @niels_weber, @semperludo, @GamingFed

Newsletters

Cliquez-ici pour retrouver tous les articles par newsletter

Archives

  • 2020 (13)
  • 2019 (30)
  • 2018 (53)
  • 2017 (1)

Catégories